jeudi 19 septembre 2019

Urgence climatique, urgence sociale, même combat!!!

Journée Nationale d’Action et de Grève mardi 24 septembre 2019 : RETRAITE, SALAIRE, EMPLOI ! Et action climatique…

Un préavis de grève est déposé par la FSU.

Pour la Haute-Garonne et le Tarn, grandes manifestations unitaires interprofessionnelles:

  • Toulouse, Arnaud Bernard à 14 heures
  • Saint-Gaudens, place Jean Jaurès à 11 heures
  • Albi, Place du Vigan à 14h30
Vous trouverez ci-dessous les communiqués intersyndicaux (cliquer sur l'image pour obtenir le PDF):

Communiqué unitaire

Communiqué unitaire national

                             
Appel intersyndical Tarn

Appel intersyndical Tarn

Appel inter-syndical Haute-Garonne

Appel intersyndical Haute-Garonne

  

vendredi 6 septembre 2019

Adhérer au SNASUB-FSU

 

Pourquoi se syndiquer aujourd’hui ?

 

Quelle que soit la conjoncture politique, économique et sociale, les personnels ont intérêt à s’unir et à s’organiser, de manière permanente, pour défendre leurs intérêts professionnels, lutter contre les inégalités et imposer la satisfaction de leurs revendications.
L’action syndicale, c’est la défense de chacun et de chacune dans le respect du droit de tous, au sein des commissions paritaires ou par le biais d’interventions auprès des responsables des agents concernés ; la défense collective des personnels, dans les différentes instances ou à l’occasion d’audiences auprès des diverses autorités ; mais l’action syndicale, c’est aussi l’organisation de mobilisations les plus massives et les plus unitaires possibles.

Adhérer au SNASUB


C’est renforcer un syndicat qui a déjà fait la preuve de son efficacité et de sa représentativité, puisqu’il est à la fois présent dans les luttes et dans de nombreux organismes paritaires.

Adhérer au SNASUB, c’est choisir l’intercatégorialité et l’inter- sectorialité contre le corporatisme.

Adhérer au SNASUB, c’est rejoindre un syndicat qui affirme l’importance du rôle des personnels non-enseignants au sein du système éducatif dans la réussite des élèves et des étudiants.

Adhérer au SNASUB, c’est choisir la FSU, première force syndicale de l’Education, la Recherche et la Culture ; c’est se retrouver, ensemble, au sein d’une fédération puissante et combative.

N’oubliez jamais que c’est de vous, de votre implication que dépendra la satisfaction de vos revendications. Unis et organisés, vous représentez une force considérable. Alors, n’hésitez plus, faites entendre votre voix, syndiquez-vous.

Rejoignez le SNASUB-FSU

Si vous n’êtes pas imposable, votre cotisation ouvre droit à un crédit d’impôt de 66 % (chèque du Trésor public)  du montant de la cotisation versée. Et si vous êtes imposable, à une réduction d’impôt de 66% du montant de la cotisation.

 

Bulletin d'adhésion

 

Pour adhérer au SNASUB FSU, remplir le bulletin ci joint et l'adresser au : 
SNASUB FSU
52 rue jacques babinet
31100 TOULOUSE




vendredi 7 juin 2019

Élection des représentant·e·s du personnel au CNESER 13 juin 2019


Affiche 13 juin



Tout savoir sur les candidatures présentées par la FSU :
http://snasub.fr/IMG/pdf/BIATSS_CNESER_FSU.pdf




Personnels BIATSS de l’ESR
(bibliothèques, ingénieurs, administratifs, techniques, sociaux et de santé) :
http://snasub.fr/IMG/pdf/College_BIATSS.pdf

Profession de foi CNESER Biatss

Collège des personnels scientifiques des bibliothèques
(Conservateurs et conservateurs généraux) :
http://snasub.fr/IMG/pdf/BIATSS_CNESER_FSU.pdf

Profession de foi CNESER Conservateurs et Conservateurs généraux






lundi 6 mai 2019

Le 9 mai, grèves et manifestations !!!

Pour en savoir plus sur le projet de loi de destruction de la fonction publique lisez le 4 pages du SNASUB-FSU => pdf

 

Où manifester le 9 mai :


  • Ariège :
             à Foix, 10h00, Parvis de la gare
  • Aveyron :
             à Rodez, 12h00, départ de Bourran
  • Haute-Garonne :
             à Toulouse,14h, départ Saint Cyprien
  • Gers :
             à Auch, 15h30, Place de la Libération
  • Lot :
             à Cahors, 13h30, Place François Mitterrand
             à Figeac,14h00 devant le lycée Champollion
  •  Haute-Pyrénées :
             à Tarbes, 10h30 Place de Verdun 
  • Tarn :
             à Albi, 14h, devant la DSDEN (Avenue Maréchal Foch)
  • Tarn et Garonne :
             à Montauban, 10h30, Place des Fontaines

vendredi 5 avril 2019

Projet de loi Fonction publique : le démantèlement du modèle social français !




Le SNASUB-FSU, souhaite informer tous les collègues de ce qui est à l’œuvre pour la Fonction Publique, c’est le fondement même de la fonction publique qui est menacé !


Vous trouverez donc ci-dessous un résumé des mesures envisagées.



Fusion du Comité Technique et du Comité Hygiène et Sécurité et Condition de Travail : le dialogue Social en sursis


  • La fusion de ces deux instances s’appellerait le « Comite Social d’Administration » (CSA) pour la Fonction Publique d’État
  • Les questions relatives à la Santé et la Sécurité seraient de la compétence d’une « formation spécialisée » dépendant du CSA, à condition de rassembler un minimum de 300 ETP (Équivalent Temps Plein.)
  • Les conditions de travail seraient traitées uniquement en session plénière du Comité Social d’Administration..... à quel niveau de l’ordre du jour ?!! Sans doute pas dans les questions prioritaire...
  • Quant au Dialogue Social il serait fixé entièrement par ordonnance (donc au bon vouloir des gouvernements successifs), avec notamment l’adaptation des critères de reconnaissance de validité des accords...🤔


Les compétences et le rôle des CAP : adieu la transparence


  • Les Commissions Paritaires perdraient leur rôle de contrôle d’égalité entre toutes et tous sur tous les actes individuels (promotions, mutations). Le recours pour contestation des décisions relatives aux mobilités ou promotions seraient renvoyés vers la justice administrative.
  • Seule la compétence disciplinaire perdurerait mais : grosse nouveauté, l’exclusion temporaire de trois jours pourraient être prononcé sans soumission aux CAP. Aujourd’hui seule la Fonction Publique Territoriale avait recours à cette sanction.


  Le recours accru aux contractuels : les statuts remis en cause


  • Le recours au recrutement de contractuel, notamment en CDI, serait légalisé pour tout type de fonctions et de métiers, quelque soit la catégorie. Leur rémunération sera fixée par leur employeur selon les fonctions exercées, la qualification et l’expérience mais tiendra compte des résultats professionnels, disparition donc de la référence à la grille de la fonction Publique. Cela autorise le recrutement massif de contractuel au détriment des fonctionnaires.
  • Création d’un « contrat de projet » , conclu pour une durée de 6 ans maximum sans que cela ne puisse déboucher sur un CDI ou une Titularisation
  • Possibilité de rupture conventionnelle de contrat pour les CDI.


Mobilités et accompagnement des agents lors des restructurations : flexibilité maximum des agents


  • Possibilité pour l’autorité compétente :
    • de définir des durées minimales ou maximales d’occupation de certains emplois y compris pour les agents justifiant d’une priorité légale.
    • d’imposer une affectation des fonctionnaires d’État (surtout pour les personnels d’encadrement) hors de leur champ professionnel
  • En cas de mise à disposition d’un fonctionnaire de l’État dans la FPT ou la FPH la contribution de l’employeur d’accueil pourra, pour la contribution CAS pension, se faire à un taux de base inférieur aux 75% appliqués dans la FPE.
  • Pour les restructurations il y aura une priorité locale ou détachement ou congé de transition professionnelle et instauration d’un détachement d’office des fonctionnaires touchés par une externalisation donc, si un service public cède/délègue son activité au privé, les fonctionnaires de ce service seront PEUT-ÊTRE repris par l’entreprise......
  • Les Mesures de Cartes Scolaire ? La priorité ne sera effective que si l’agent le demande...si!si!

Évaluation et carrière : à la tête du client


  • Toujours l’Entretien Professionnel
  • Possibilité pour les jurys des examens professionnels de consulter le dossier des personnels candidats, c’est une approche très managériale, avec une égalité de traitement remise en cause.

Égalité Professionnelle : le minimum requis


Les différents articles représentent la traduction législative du protocole d’accord relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Ce sera la caution pour que certaines organisations laissent passer cette loi!!!!

Autres...... : pour enfoncer le clou


  • Dans le cas de fonctionnaires qui sont allés exercer dans le privé, à leur retour dans la FP , la compatibilité de cette activité sera contrôlée et réciproquement.
  • Mutualisation des Services de médecine de prévention des 3 fonctions publiques.



Nous pouvons en conclure que tout au long de ce projet, nous reconnaissons en beaucoup de points la « Loi Travail », bien sûr dans tout ce qu’il y a de régression pour la fonction publique, donc pour nous, les personnels.



Les liens :


mardi 26 mars 2019

Toutes et tous mobilisés le 30 mars prochain

Où manifester le 30 mars contre la loi Blanquer ?



Les raisons de se mobiliser contre la loi Blanquer ne manquent pas. Son premier article ouvre le bal symboliquement par une tentative d’intimidation au sujet de la liberté d’expression des enseignants et des enseignantes alors que celle-ci est déjà bien encadrée par la loi de 1983 sur la Fonction publique. Les conséquences de l’article 3 imposant aux communes le financement des écoles maternelles privées sous contrat fait également grincer des dents et cerise sur le gâteau l’article 6 vient, au détour d’un amendement téléguidé par le cabinet du ministre, créer les établissements publics des savoirs fondamentaux. Ces derniers visent à créer des structures mixtes écoles-collèges supervisées par le chef d’établissement et auquel pourrait être adjoint un personnel de direction issu du 1er degré. Tout cela au détriment de la présence des acteurs sur le terrain, auprès des élèves et des familles.
 
Aussi, il sera nécessaire que les personnels de l'éducation nationale mais également les familles se saisissent des actions prévues le 30 mars prochain partout en France pour peser dans le débat parlementaire qui se poursuit au Sénat. Une action unitaire à laquelle appellent la plupart des organisations syndicales pour dire non au projet de loi Blanquer et oui à un autre projet pour l’école.

 

Les liens :

lundi 25 mars 2019

L'Université Toulouse 3 Paul Sabatier en action!

M.Vinel, président de l'UT3, souhaite imposer une augmentation du temps de travail des BIATSS (personnels de Bibliothèque, Ingénieurs, Administratifs, Techniques, Sociaux et de Santé). 

Les BIATSS de l'UT3 ne laisseront pas passer et agissent ces dernières semaines contre ce projet inique. Grèves et blocages sont en cours et le mouvement prends de l’ampleur. Jusque là, primes à ras du plancher, progression de carrière quasi nulle, suppression de 200 postes, réorganisations sans fin qui s'ajoutent aux attaques que nous connaissons tous, stagnation du point d'indice, jour de carence,... 

Aujourd'hui M. Vinel, qui part à la retraite en septembre, utilisera les traditionnels subterfuges pour augmenter le temps de travail. Ceux sont par exemple les "groupes de travail" (qui travaillent à mieux augmenter notre temps de travail avec le sourire), la "mise en conformité légale" (ce n'est pas sa volonté, vous comprenez)... Avec la traditionnelle carotte en échange : des primes avec le RIFSEEP (Régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions, des Sujétions, de l'Expertise et de l'Engagement Professionnel). Un RIFSEEP dont personne ne veut, avec primes ridicules et non pérennes, uniquement pour titulaires, etc. 

On commence à connaître la chanson, pour les BIATSS c'est NON.

dimanche 17 mars 2019



19 mars, toutes et tous mobilisé(e)s !

Aux côtés de l’ensemble des salarié-es, avec les organisations CGT, FO et SOLIDAIRES, la FSU appelle à s’inscrire dans la journée d’action interprofessionnelle (grève, manifestations, rassemblements) pour en faire un temps fort de mobilisation pour dénoncer les attaques portées à la Fonction publique. 

Après le retour du gel de la valeur du point d’indice qui entraîne des pertes de pouvoir d’achat sans précédent, la mauvaise compensation de la hausse de la CSG, le rétablissement du jour de carence, voici un projet de loi dit de transformation de la Fonction publique qui est en fait une remise en cause sans précédent de celle-ci ! 

Tournant le dos à notre modèle social, c’est aussi le renoncement à faire évoluer la Fonction publique pour répondre à tous les besoins de la société et garantir plus et mieux des services publics de qualité aux usager-es sur l’ensemble du territoire.

URGENCE SOCIALE ! TOUTES ET TOUS EN GRÈVE LE 19 MARS... ET APRÈS SI NÉCESSAIRE !



Rassemblements et manifestations dans l'académie

Ariège :
    - Foix, 10h 30 en haut des allées de Vilotte
Aveyron :
    - Rodez, 14 h 30, sur l'esplanade des Rutènes
Haute-Garonne :
    - Manifestation, 14h00 Saint Cyprien
   - AG éducation, 10h00 Maison de quartier Bagatelle.
Gers :
   - Auch: 10h30, Place de la Libération
Lot :
   - Cahors, 14h30 Rassemblement place Mitterrand et Manifestation.
   - Figeac, 14h30 Rassemblement parking lycée Champollion et Manifestation.
Hautes-Pyrénées :
- Tarbes, 10h30 Bourse du travail
Tarn :
   - Albi, 14h30, place du Vigan
Tarn et Garonne :
   - Montauban, 11h00 départ au cours Foucault