vendredi 22 avril 2022

Pour un 1er mai de lutte

A Toulouse la manifestation partira à 10h d’Esquirol.

 

jeudi 21 avril 2022

ADHERER AU SNASUB  :


Pourquoi se syndiquer aujourd’hui ?
Quelle que soit la conjoncture politique, économique et sociale, les personnels ont intérêt à s’unir et à s’organiser, de manière permanente, pour défendre leurs intérêts professionnels, lutter contre les inégalités et imposer la satisfaction de leurs revendications.
L’action syndicale, c’est la défense de chacun et de chacune dans le respect du droit de tous, au sein des commissions paritaires ou par le biais d’interventions auprès des responsables des agents concernés ; la défense collective des personnels, dans les différentes instances ou à l’occasion d’audiences auprès des diverses autorités ; mais l’action syndicale, c’est aussi l’organisation de mobilisations les plus massives et les plus unitaires possibles.

Adhérer au SNASUB
C’est renforcer un syndicat qui a déjà fait la preuve de son efficacité et de sa représentativité, puisqu’il est à la fois présent dans les luttes et dans de nombreux organismes paritaires.
Adhérer au SNASUB, c’est choisir l’intercatégorialité et l’inter- sectorialité contre le corporatisme.
Adhérer au SNASUB, c’est rejoindre un syndicat qui affirme l’importance du rôle des personnels non-enseignants au sein du système éducatif dans la réussite des élèves et des étudiants.
Adhérer au SNASUB, c’est choisir la FSU, première force syndicale de l’Education, la Recherche et la Culture ; c’est se retrouver, ensemble, au sein d’une fédération puissante et combative.
N’oubliez jamais que c’est de vous, de votre implication que dépendra la satisfaction de vos revendications. Unis et organisés, vous représentez une force considérable. Alors, n’hésitez plus, faites entendre votre voix, syndiquez-vous.
Rejoignez le SNASUB-FSU


Pour vous syndiquer, télécharger le bulletin d'adhésion et le renvoyer
à Lycée Déodat de Severac A l'attention de Mme SISTAC 26 boulevard déodat de Séverac 31076 Toulouse cedex

bulletin adhésion 2021/22

jeudi 17 mars 2022

Mouvement intra académique pour la rentrée 2022

 
Attachés des administrations de l’État, Secrétaires administratifs, Adjoint·es administratifs et Adjoint·es techniques : à partir du 15 mars pour les ADJAENES, ATRF, TECH et 18 mars pour les AAE et SAENES ce sera le moment !
Nous demeurons commissaires paritaires et nous continuons de mettre notre expertise à votre disposition.
Pour tout renseignement vous concernant, ayez le bon réflexe !

- Contactez-nous au 06 72 75 46 93 ou par courriel à snasub.ac-toulouse@orange.f

Date limite pour l'inscription sur AMIA : 6 avril pour les ADJAENES, ATRF, TECH et 12 avril pour les AAE et SAENES

Vous pouvez consulter la  Circulaire

 


17 mars Journée interprofessionnelle pour l’augmentation des salaires et des pensions

Manifestations

A Toulouse, 14h place Arnaud Bernard

A Saint Gaudens, 14h place Jean Jaurès

mardi 11 janvier 2022

Dans l'action le 13 janvier pour des moyens face à la pandémie ; le 14 janvier "administration morte" dans les EPLE contre l'article 41 du projet de loi 3DS

 



Gestion ministérielle de la situation sanitaire : marre de la confusion, de la gestion erratique, du mépris des personnel... Ça suffit !

Mobilisation intersyndicale le 13 janvier prochain !

" Depuis la rentrée de janvier, l'épuisement et l'exaspération de toute la communauté éducative atteignent un niveau inédit. La responsabilité du ministre et du gouvernement dans cette situation chaotique est totale du fait de changements de pied incessants, de protocoles intenables et d'absence de moyens donnés pour assurer le fonctionnement de l'Éducation nationale. Malgré une amplification jamais vue de l’épidémie, l’École ne bénéficie pas de l'organisation protectrice qui serait nécessaire pour assurer la sécurité des élèves, des personnels et de leurs familles."
 


Amplifier la mobilisation contre l'article 41 du projet de loi 3DS !
NON à l'autorité fonctionnelle des collectivités territoriales sur les adjoint-es gestionnaires des EPLE !
Le 14 janvier, journée "Administration morte" dans tous les EPLE !

Les organisations syndicales de l'Éducation nationale se sont réunies en intersyndicale
le lendemain du CTMEN du 15 décembre dernier lors duquel elles avaient fait une fois encore une déclaration commune pour rappeler leur opposition unanime au projet gouvernemental de soumettre les adjoint-es gestionnaires des EPLE à l'autorité fonctionnelle des collectivités territoriales. Elles ont complété leur expression commune par des perspectives d'action unitaire, dont une journée "Administration morte" le 14 janvier prochain.

Le 4 janvier, l'Assemblée nationale a adopté le projet de loi 3DS en première lecture. Le texte adopté contient un article 41 réécrit que le Sénat, lui, avait choisi de supprimer. C'est donc une commission mixte paritaire entre les deux chambres qui va proposer le texte de loi qui sera soumis à adoption. La bataille contre le projet de soumettre les adjoint-es gestionnaires à l'autorité fonctionnelle de la collectivité territoriale de rattachement n'est donc pas terminée !

La mobilisation des personnels est déterminante pour gagner !

Le SNASUB-FSU met un kit de mobilisation à votre disposition.

Celui-ci comprend :
  • un tract d'information et d'analyse
  • deux affiches à utiliser pour placarder sur la porte des bureaux, à l'entrée de l'établissement et tout autre lieu utile.
  • L'appel unitaire à l'action.

Gagnons l'abandon de l'article 41 du projet de loi 3DS !


Catégorie C : quelles mesures au 1er janvier 2022 ?
L'inconséquence de la politique salariale du gouvernement pour les agents publics !
Mobilisons-nous le 27 janvier pour gagner des mesures générales pour nos rémunérations et nos carrières !

Conséquence de l’inflation et d’un taux de croissance dynamique, le SMIC est revalorisé de 2,2 % au 1er octobre 2021, puis de 0,9 % au 1er janvier 2022, porté à 1 603,78 € bruts mensuels.

La conjoncture a aussi des effets directs sur la fonction publique pour les titulaires et les agents non-titulaires dont les rémunérations s’affaiblissent au regard de la flambée des prix (énergie, certaines denrées alimentaires, loyers...). Et la prime « inflation » de 100 euros pour les personnels gagnant moins de 2000 euros nets ne répond pas bien sûr pas à la dégradation de pouvoir d’achat subie (si ce n’est fait, celle-ci doit être versée en janvier ou février au plus tard). Le cœur du problème est la non-politique salariale du gouvernement pour la fonction publique que symbolise le gel de la valeur du point d’indice et le refus de poursuivre le mouvement de revalorisation des carrières.

Alors que tous les agents publics devraient bénéficier d’un ensemble de mesures générales visant à rétablir des carrières et des salaires dignes, le gouvernement s’entête à refuser de répondre à cette exigence. Et les mesures qu’il prend sont tellement en retrait des enjeux qu’elles sont dépassées avant même d’être appliquées !

Pour lire la suite et prendre connaissances des mesures applicables au 1er janvier, téléchargez notre quatre-pages d'information


 



LE SNASUB-FSU SOUHAITE À CHACUNE ET CHACUN UNE TRÈS BONNE ANNÉE 2022 !!!


Le SNASUB-FSU
le réseau de solidarité syndicale qui agit au quotidien pour la défense des collègues, des carrières, des conditions de travail et du service public !
Ne restez pas isolé-e, rejoignez notre réseau de solidarité syndicale !
Adhérez, ré-adhérez au SNASUB-FSU